Réaliser un plan de communication en 9 étapes

réaliser un plan de communication

L’avantage de réaliser un plan de communication est d’être méthodique afin de gagner en efficacité.

Je m’adresse en général aux petites entreprises, aux personnes qui travaillent de façon indépendante. Cependant l’approche que je propose peut être reprise et s’adapter à toute structure et pour tout type de projet : court, moyen et long terme.

Il s’agit d’une méthode simple et vraiment généraliste. Ainsi, vous pourrez facilement vous l’approprier.

Sans plan de communication, vous avancez à vue, cela peut paraître décourageant, fatiguant. Quel dommage quand on sait que si personne n’entend parler de vous, vous ne vous développerez pas !

Dans mon article “Pourquoi communiquer”, j’explique justement que ne pas communiquer est déjà une forme de communication. Sauf que c’est laisser à vos cibles la liberté d’imaginer tout et n’importe quoi.

Alors, comment faire ? 

  1. Informez-vous en commençant par prendre le temps de lire cet article.
  2. Passez à l’action !
  3. Soyez indulgent·e avec vous-même

Je reviens sur le dernier point. Certes il faut savoir actionner les choses pour avoir des résultats concrets, mais il est fort à parier que si vous me lisez, c’est que la com et le marketing digital ne sont pas votre domaine d’expertise !

Si vous avez besoin d’aide en particulier, je peux vous conseiller soit via les commentaires de cet article, soit grâce à l’un de mes programmes de formation.

Étape 1 : Analyser la situation

Il y a quelques paramètres à prendre en compte avant de commencer. C’est le propre de ma méthode de travail en général : revenir à la base pour partir du bon pied puis être sur la bonne lancée.

La question à se poser avant tout, quelle que soit l’idée que vous avez à l’esprit, est de vous demander de quoi vous avez réellement besoin ?

Oubliez les éventuels parasites autour de vous et revenez à votre essentiel, votre mission initiale.

N’hésitez pas à demander conseil à des professionnels ou des personnes déjà expérimentées sur l’action que vous avez à l’esprit. Il serait dommage d’investir votre temps et votre énergie dans un projet qui ne vous apporterait finalement rien d’enrichissant ou valorisant.

Le deuxième paramètre important est le degré de priorité de votre projet. Nous nous comportons par moment comme des enfants capricieux et on tient absolument à réaliser quelque chose alors qu’il y a d’autres tâches à effectuer avant.

Ce type de déviation peut vous mettre en difficulté. Il faut donc avoir à l’esprit que la gestion des priorités est un facteur “de tri”, si je puis dire.

Étape 2 : Faire un point viabilité

Votre niveau de compétence

Selon le type de projet de communication que vous avez à l’esprit, le développer va réclamer des connaissances, des compétences, des outils, et du temps.

Je vous conseille vivement de vous informer avant tout, avant même de valider votre idée initiale, sur les prérequis à prévoir.

En effet, peut-être aurez-vous besoin d’aide, qu’il s’agisse de sous-traiter, de prendre du temps pour consulter des tutos, lire des articles ou encore vous former.

Vous me voyez venir ? Bien entendu je vous invite à planifier des formations pour vous aider. Certes, je suis formatrice, mais moi-même je n’ai de cesse d’investir chaque mois auprès d’autres programmes pour m’améliorer de façon continue.

C’est un budget oui, mais le gain de temps et d’enrichissement est tel que vous serez toujours gagnant·e !

Vérifiez votre niveau de compétence en amont de l’élaboration du plan de communication, va vous permettre d’anticiper sur de futurs coûts, comme la nécessité de sous-traiter notamment.

Votre disponibilité

Le piège du temps ! Celui dans lequel nous sommes nombreux à tomber : ne pas avoir prévu de se rendre disponible pour mettre en œuvre un projet, quel qu’il soit.

Il peut être bienvenu de faire le point sur votre gestion du temps et d’envisager de travailler avec d’autres personnes pour vous soutenir.

Bien choisir les outils appropriés va permettre d’être plus productif sur le long terme, et je vous garantis que cela vaut la peine d’investir un peu de temps pour apprendre à maîtriser les logiciels, les applications, les accessoires numériques… Gain de temps assuré par la suite !

Étape 3 : Choisir un objectif marketing

Nous y voilà, la première chose à faire pour réaliser un plan de communication est de définir un objectif marketing. Cela permet d’éviter de s’éparpiller et me laisser la possibilité de partager cette métaphore que j’adore : 

Personne ne prend la mer sans avoir un cap.

Magali

Retenez que : personne n’élabore de stratégie sans avoir un objectif.

Si actuellement “vous naviguez à vue”, alors il est normal que n’ayez que peu de bénéfices sur les actions que vous avez entreprises jusqu’à ce jour. 

Il existe 4 types d’objectifs de communication

  • la visibilité
  • la notoriété
  • l’acquisition
  • la fidélisation

Si certaines de vos actions peuvent profiter à un ou plusieurs objectifs en même temps, veillez bien à avoir :

Un objectif = un plan = une stratégie

Par exemple, un boost sur Instagram ou Facebook peut être construit de façon à avoir une incidence sur votre visibilité et votre notoriété à la fois.

En effet, on peut choisir d’être seulement vu sur un réseau social grâce à un profil et des coordonnées professionnelles à jour, avec des publications ponctuelles et régulières (ce qui ne veut pas dire fréquent!).

On expose sa marque, on la rend visible.

Puis développer et engager une audience est un objectif de notoriété. On construit une communauté, on fait croître sa réputation. 

Alors une seule action, comme un boost, peut répondre à ces deux points en même temps.

Étape 4 :  Choisir un outil pour concevoir son plan

Selon la densité de votre projet, il faudra adapter l’outil que vous allez utiliser pour le suivi.

Vous vous doutez bien que je suis une adepte du digital, mais sachez que je commence toujours par poser mes idées sur papier.

Ensuite je fais des recherches et je structure l’ensemble sur un outil numérique. Cela me permet d’avoir un visuel facilement manipulable, et ajustable.

Pour créer un plan de communication vous pouvez utiliser un tableur type Excel, un tableau sur Trello ou encore le logiciel Notion qui permet une personnalisation profonde et presque démente, au vu de toutes les possibilités. 

Sur le site de Sales Odyssey vous trouverez des exemples de plan de communication pour les adeptes des tableurs.

Notion est un logiciel de base de données freemium, mais sa prise en main est du niveau de toute personne prête à apprendre à travailler autrement. Julia du blog I don’t think propose une formation dédiée, que j’ai suivie, et qui m’a réellement appris en peu de temps à créer « un deuxième cerveau ».

Je vous invite par commencer avec la lecture de son article pour gérer un projet en 6 étapes avec Notion.

Trello est bien plus facile à utiliser. La version gratuite permet déjà d’aller très loin, alors qu’on peut être assez vite limité avec Notion. Quel que soit votre niveau d’aisance digitale, une petite période de prise en main et vous ferez de ce nouvel outil votre allié en organisation ! 

Consultez leur blog pour accéder aux différents modèles proposés et suivre les conseils pour les débutants.

Étape 5 :  Définir le périmètre de son plan d’action

Vous avez, de près ou de loin, entendu parler de la méthode SMART pour définir un objectif.

Je préfère ma façon simplifiée de limiter un champ d’action avec l’objectif PLR pour :

  • Positif
  • Limité
  • Réalisable
objectif

Tout plan d’action de communication se doit avant tout d’être positif. Quelques exemples : augmentation de votre nombre d’abonnés qualifiés, faire des ventes avec une offre spéciale, humeur au beau fixe 😉…

Puis réalisable ce qui n’est pas aussi évident qu’on l’imagine. Parfois au lancement d’un nouveau projet, nous sommes très enthousiastes et on se sent capable de tout. La réalité peut être moins fun.

Faire preuve d’humilité est un facteur à prendre en compte pour veiller à la réalisation de votre plan.

Poser des limites concerne entre autres, la gestion de votre temps et de votre budget. Trois paramètres sont à considérer : 

  • choisir une date de fin

Cela peut être sympa de vous challenger : créer 12 posts pour les réseaux sociaux en 2 heures (si si, c’est possible, avec certaines astuces).

  • allouer un budget

Comme pour une campagne Ads (publicité digitale), on peut choisir de ne pas dépasser 30 € par jour.

  • monter son équipe

Si vous pensez avoir besoin d’aide, n’hésitez pas ! Plusieurs têtes valent mieux qu’une. Veillez à anticiper car cela impose des coûts.

Ce sont de simples exemples très anecdotiques. L’idée est de choisir un périmètre pour limiter votre plan. Ainsi, il sera plus aisé de mesurer vos résultats, j’y reviendrai plus loin.

Étape 6 :  Définir les tâches et sous-tâches

Est-ce que cela commence à s’éclaircir, tant sur le papier que dans votre esprit ? Il faut encore faire un effort, tout spécialement pour cette partie. 

Selon l’ampleur de votre projet de communication, le volume de tâches sera variable. Qu’il y ait deux actions ou une centaine, notez tout ce à quoi vous pensez (hum, si il y en a une centaine, il vaut mieux travailler sur un tableur, pour le tri ce sera plus facile) : 

  • lister toutes les actions auxquelles vous pensez
  • regrouper par lot de tâche et pensez au batching
  • créer des sous-tâches si cela est pertinent
  • classer par chronologie et / ou priorité
  • attribuer la réalisation aux bonnes personnes
  • éventuellement, ajouter la durée nécessaire
  • si pertinent, noter le budget à prévoir

La première fois, entraînez-vous avec quelque chose de simple et rapide, pour vous habituer à ce nouveau procédé.

J’ai ajouté un exemple plus loin, avec la mise en place d’un compte pro sur Instagram. Cela pourrait vous inspirer ?

Étape 7 : Prévoir des blocs de temps dans son emploi du temps

Que votre plan de communication  soit à court, moyen ou long terme, qu’il vous prenne 10 minutes par jour ou 2 heures, réservez du temps dans votre planning.

Faites-le de façon concrète en ajoutant des blocs de temps dédiés à la gestion de votre communication dans votre agenda numérique ou papier.

Ainsi vous augmentez vos chances de réussite, car vous aurez alloué du temps pour la réalisation de votre projet.   

Par exemple, si vous utilisez Google Agenda, il est facile de créer un évènement de 1 heure chaque jour du lundi au vendredi, de x à x heures.

Grâce à cela, vous savez que vous avez un créneau dédié à la mise en œuvre de votre projet, vous éviterez le piège de “remettre à plus tard”, mais pour que cela fonctionne, il faut s’y tenir.

Considérez que ces blocs de temps sont des rendez-vous pour votre propre réussite. Est-ce que vous décalez au petit bonheur la chance une consultation chez un médecin ? La santé de votre entreprise est aussi un facteur important à entretenir.

Voici un exemple à titre indicatif : 

organiser son temps

Étape 8 : Ajuster et être flexible

Selon le délai de réalisation prévu, il pourra être intéressant de choisir certaines métriques afin de vérifier l’évolution de votre projet.

Dans le marketing digital, nous appelons cela analyser les KPIs, pour Key Performance Indicator.

Par exemple, vous lancez votre compte Instagram et vous décidez de suivre le nombre d’abonnés chaque semaine.

De façon hebdomadaire, vous relèverez le nombre d’abonnés : c’est cela une métrique, un KPI.

Faire le point régulièrement permet de réajuster sa stratégie lorsqu’on se rend compte qu’on est sur la mauvaise voie, ou qu’on change d’avis tout simplement.

C’est normal et c’est une bonne chose !

Une stratégie de communication n’est pas un plan rigide ni statique, surtout pas. Et ne culpabilisez pas si vous faites des erreurs, c’est ainsi qu’on apprend.

Étape 9 : Faire le bilan

Arrive la date limite, le moment de faire le bilan et de tirer des conclusions.

La première est de se rendre compte de la réussite ou non de votre plan de communication.

Ensuite il sera intéressant de capitaliser toute l’expérience acquise. Cela pourra vous être utile si vous relancez le même type de projet ou si un personne de votre entourage prévoit la même chose. Vous pourrez partager votre vécu.

Si vous avez raté votre échéance, ou loupé votre objectif, très bien ! Vous ferez mieux la prochaine fois : capitalisez et apprenez de votre expérience.

Exemple de plan de communication

Un classique : lancer un compte Instagram.

Vous imaginez qu’en 2 ou 3 clics ce sera bouclé ? Je pense que vous allez être étonné·e… Reprenons les 9 étapes proposées.

Étape 1 : analyse de la situation

Vous avez fait une étude de votre clientèle cible, et bien que vous ne soyez connecté à Instagram que de façon personnelle, vos client·es y sont, vous avez compris qu’il y a une audience à toucher.

Étape 2 : faire le point 

Vous avez l’habitude de manipuler ce réseau, donc l’interface n’est pas inconnue. Par contre développer une présence professionnelle qui soit à la hauteur va nécessiter des recherches.

Si vous n’avez aucune base en communication digitale, suivre ma formation “Les basiques du Web” semble judicieux 😉

Vous avez déjà un emploi du temps ric-rac, mais prévoir du temps pour gérer votre communication digitale est indispensable pour développer votre business. Alors un peu de réorganisation et de gestion des priorités seront intéressantes à mettre en œuvre pour dégager des créneaux dans votre semaine.

Étape 3 : choisir un objectif marketing

Pour se lancer, surtout si c’est votre premier plan d’action, on peut choisir juste un objectif de visibilité.

Sachez qu’avoir des abonnés c’est développer une audience, on parle alors de notoriété, il y a d’autres actions à mettre en place.

Étape 4 : choisir un outil

Pour notre exemple de plan de communication, faisons simple, vous noterez tout sur un carnet ou un bloc notes.

Étape 5 : définir le périmètre

Rappel du principe PLR : Positif, Limité, Réalisable

Vous vous donnez une semaine pour vous être prêt·e.

Il ne devrait pas non plus y avoir de frais financiers ou besoin de sous-traiter. Ensuite, vous demanderez simplement l’avis de votre entourage pour la relecture de votre description ou le choix de votre image de profil.

Étape 6 : définir les tâches

Voici un exemple de ce à quoi il faut penser pour créer un compte sur Instagram :

  • Choisir l’adresse mail qui sera connectée à Instagram
  • Pour un compte pro, il est nécessaire d’avoir une page Facebook
  • Avoir l’application chargée sur son mobile
  • Prévoir une photo de profil de qualité et explicite
  • Choisir un nom d’utilisateur unique
  • Choisir un nom de profil potentiellement différent
  • Préparer une description bio impactante, claire et engageante
  • Choisir les moyens de communication à ajouter 
  • Prévoir quel lien ajouter ou créer un arbre de lien avec un outil dédié
  • Avoir étudié à l’avance les hashtags intéressants, tout spécialement si vous prévoyez de créer des publications
  • Repérer des comptes sur lesquels vous abonner et enregistrer les adresses utilisateurs à l’avance
  • Créer au moins 3 publications pour avoir une première ligne de profil attrayante

Prévoir à l’avance toute action de communication à l’avantage de vous prémunir de mauvaises surprises.

Honnêtement, auriez-vous supposé qu’il pouvait y avoir tant de petites tâches à effectuer ? Par expérience, une semaine peut ne pas suffire, alors soyez bienveillant·es avec vous-mêmes, et réservez des créneaux dans votre agenda.


De la méthode, de l’apprentissage, du temps, de la ténacité et du plaisir. Ce sont les ingrédients parfaits pour réussir votre plan de communication. 

J’ajoute encore deux petites choses.

Pensez à la veille concurrentielle ou collaborative.

Dans la phase de préparation d’un projet, bien entendu penser à vos clients cibles est essentiel, mais jeter un œil à ce que font vos concurrents pourrait vous sauver la mise. 

Avoir connaissance de quelque chose qui n’a pas fonctionné pour eux vous permettra d’éviter de faire les mêmes erreurs.

Vous démarquer et être authentique est une stratégie en soi.

Ensuite, veillez à toujours à une communication digitale avec une approche holistique.

Certes aujourd’hui nous avons vu comment réaliser un plan de communication. Sachez aussi qu’il faudra régulièrement mettre en œuvre différentes actions.

L’approche holistique permet de se rappeler d’avoir une stratégie sur un ensemble de canaux de communication et de remettre l’humain au coeur de nos actions.

Magali
Magali
Spécialiste de la com digitale et ingénieure pédagogique, confiance et rigueur sont mes maîtres-mots. 👩🏻‍💻 À cela on ajoute la photographie nature et la plongée à mes hobbies, un équilibre vital 😊

Une remarque à partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.