Comment faire de la veille informationnelle

Comment faire de la veille informationnelle

Quel que soit votre domaine d’activité, il est important de vous tenir au courant de l’évolution de votre secteur. 

Cela permet de rester compétitif, de garder un oeil sur ses concurrents, connaître les produits pour proposer la gamme idéale à vos clients… Bref, rester en alerte pour être au top !

Un autre point important lorsqu’on fait de la veille, est de surveiller son image de marque, aussi connue sous l’expression e-réputation. On pourrait appeler ça de la veille interne.

Ce qui me permet de vous conseiller de commencer par définir les différents axes de veille intéressants pour un professionnel : informationnelle, concurrentielle ou stratégique, la liste n’est pas exhaustive.

Ici, nous allons rester concentrés sur notre thème et voir comment faire de la veille informationnelle.

La méthode

Vous imaginez-vous aller de site en site, puis de réseau en réseau, vérifier les derniers articles de blog ou les comptes de vos influenceurs préférés ?

Si tel est le cas, j’imagine que cela doit vous sembler très chronophage !

Êtes-vous un·e  adapte des réseaux sociaux ? Pour information, ou rappel, les algorithmes suivent certaines règles qui ne vous assurent aucunement la visibilité de toutes les publications.

Il y en a tant qui sont créées, qu’une sélection est faite selon votre comportement sur le réseau. Vous ne pouvez pas compter là-dessus pour faire un suivi optimal.

Je vous conseille de procéder de façon méthodique pour optimiser votre veille. Cela commence par le choix de l’outil adapté à votre méthode de travail et vos appétences.

Étape 1, choisir ses outils

Voici 4 outils de veille, radicalement différents : 

  • le flux RSS, le pionnier, assez has-been
  • Google alert, le plus connu, plutôt limité
  • Feedly ou Paperli, pour agréger votre contenu depuis différentes sources
  • Mention, pour surveiller votre marque

Le flux RSS nécessite l’abonnement à un agrégateur et va afficher des notifications sur votre ordinateur chaque fois qu’un nouveau contenu sur un site a lieu.

J’opte plutôt pour un environnement loin de la toxicité des notifications, alors très peu pour moi !

Google alerte peut vous aider à vérifier ce qui est déjà paru selon certains mots-clés, mais je ne saurais garantir l’efficacité sur le long terme. 

Feedly et Paperli sont des agrégateurs freemium, dont la version payante propose tout de même un essai gratuit. C’est l’idéal pour tester et s’orienter vers la solution avec les fonctionnalités dont vous avez réellement besoin.

Mention est aussi un agrégateur, donc un outil qui rassemble du contenu au même endroit, et offre d’autres options, comme la publication sur certains réseaux sociaux.

Je vous invite à les découvrir, à les tester et à choisir la meilleure méthode pour une veille personnelle et efficace.

Étape 2 · Sélectionner les sources

Blog, newsletter, réseaux sociaux… Sur Internet le choix est tellement vaste qu’il va être indispensable de choisir vos sources avec soin.

Voici quelques conseils :

  • qu’est-ce qui vous passionne
  • y’a-t-il un sujet qu’il ne faut pas manquer
  • vos clients s’intéressent à quoi
  • y’a-t-il une personne ou une marque à suivre absolument

Cela peut vous aider à orienter vos recherches, puis classez-les de façon thématique. Restez concis car très vite, on peut être submergé. Cherchez ce qu’il y a de mieux pour vous.

Ensuite, diversifiez vos sources ! Évitez de rester focus sur un seul canal de communication :

  • réseau social
  • blog
  • vlog (YouTube)
  • podcast
  • newsletter

Découvrez, testez encore et encore ! Créer un système de veille informationnelle sur mesure ne se fera pas un jour, c’est normal.

Étape 3 · Paramétrer et ajuster

Vous avez choisi votre outil et vos sources, il reste à régler tout cela et prévoir à quelle fréquence vous allez recevoir ces informations.

Un exemple pour commencer facilement : la newsletter.

Une marque qui gère correctement sa communication propose très probablement ce moyen de communication, cela permet de créer du lien entre une marque et un prospect ou client. C’est personnellement ce que je préfère suivre. Ainsi je suis sûre de ne pas rater une actualité.

Par contre, je tends vers la sobriété numérique et je vais bannir les newsletters trop fréquentes ou qui ne m’apportent rien (info ou promo !).

Chaque semaine je m’abonne tout autant que je me désabonne dès que je suis gênée ou désintéressée.

L’humain pour évoluer doit savoir s’instruire, à sa propre mesure bien entendu. 

Savoir comment faire de la veille informationnelle est un premier pas pour absorber des informations pertinentes au quotidien.

À vous d’éviter l’overdose en apprenant à sélectionner ce qu’il y a de mieux pour vous.
Si vous avez besoin non seulement d’acquérir des connaissances, mais aussi de développer vos compétences, l’étape suivante est la mise en pratique. Quoi de mieux qu’une formation pour cela !

Magali
Magali
Un brin d'organisation et un soupçon de passion, l'ensemble remué au shaker, pour une vie épanouie.

Une remarque à partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

les derniers articles

La formation à suivre pour apprendre à s'organiser et ne plus être dans le rush tout le temps.

organisée

L'organisation idéale

Pour les femmes actives et passionnées, en quête d'équilibre entre leur réussite professionnelle et leur bien-être.