Comment créer une newsletter

créer une newsletter

Avoir une stratégie de communication sans newsletter, c’est manquer l’opportunité de garder le contact avec ses clients et de continuer à faire voir sa marque.

« Ce qui se voit, se vend. »

Créer une newsletter sera une plus-value pour votre image et votre notoriété. De façon très synthétique, voici comment faire : 

  • Avoir une liste de contact segmentée
  • Choisir un outil de gestion et d’envoi de newsletter
  • Respecter la législation
  • Connaître ses cibles (pour savoir de quoi leur parler)
  • Prévoir un vivier d’idées (avoir charte éditoriale)
  • Avoir une méthode (modèle de mail, choix de la fréquence…)

C’était la version courte !

Définition d’une newsletter

Évitons de confondre l’email, l’emailing et la newsletter. Ce sont trois outils de communication distincts, avec des objectifs différents. 

  • Email

Certes, il s’agit toujours d’envoyer un email, techniquement parlant, mais ici l’email que j’évoque c’est l’échange direct et unique du type : proposition de devis, prise de rendez-vous, organisation d’un évènement, bon de commande…

  • Emailing

Le seul objectif de l’emailing est commercial, c’est la vente d’un produit ou d’un service. Il est ponctuel, présente un appel à l’action clair et explicite.

  • Newsletter

La différence entre une newsletter et un emailing est le type d’objectif puisqu’ici on parle de fidélisation.

L’envoi régulier de mail permet d’entretenir une relation. On cherche à garder le contact de façon à habituer la personne à  voir la marque.

Plus une marque est vue, plus elle inspire confiance. Cependant, un abus peut agacer, alors attention à la fréquence d’envoi !

Je partage une citation qui exprime très bien le principe de la visibilité : 

« Le contenu crée les relations.
Les relations créent la confiance.
La confiance crée les revenus. »
Andrew Davis

Comment créer une newsletter

Rappel de l’objectif

La stratégie à travers une newsletter étant de créer une relation, nous avons vu que l’objectif de communication est de fidéliser.

Je le répète car c’est important dans un plan d’action d’avoir avant tout un cap. Sans cap on navigue à vue, et on perd en énergie, argent, et efficacité.

Évitez l’erreur de mettre en œuvre une action parce qu’on vous a dit “il faut que…”. Informez-vous d’abord, faites-le point sur vos réels besoins avec un ordre de priorité. Et lancez-vous !

La liste de contacts

Les particuliers doivent s’abonner volontairement à votre newsletter. Les cas pour lesquels ce n’est pas nécessaire c’est en BtoB (entre professionnels), ou lorsque la personne a déjà été cliente.

Développer sa liste d’abonnés ou au contraire la trier et la segmenter peut être un véritable challenge pour certains indépendants ou petites entreprises.

Quelques freelances se sont fait une spécialité de cette pratique. Vous trouverez notamment le programme de Safia, que je ne connais pas (encore), mais qui présente de bonnes critiques.

Les outils gratuits

Pour gérer vos listes d’abonnés, programmer des envois groupés et proposer facilement la désinscription, il vous faut un outil dédié.

J’ajoute cette anecdote bien qu’elle paraisse évidente, mais personne ne gère une campagne de newsletter en faisant de l’envoi un par un 😆

Gmail et Outlook sont des logiciels qui permettent la gestion des emails, pas de l’emailing et des newsletters. Ce sont des outils différents, veillez à ne pas confondre; c’est important pour travailler correctement sur le long terme.

Il existe de nombreuses solutions en ligne pour vous aider à gérer vos campagnes. Si vous tapez sur Google “comparer outil newsletter”, vous aurez un large choix.

Laissez-moi vous conseiller Sendinblue, qui présente plusieurs avantages : 

  • interface française
  • version gratuite jusqu’à 300 mails par envoi
  • fiches d’aide
  • assistance

C’est cela que j’avais commencé à utiliser avant le début de ma collaboration avec Neocamino. Il s’agit d’une entreprise qui propose un pack de services et d’outils, dont la gestion des campagnes de mails. Je me suis concentrée sur cette solution très complète afin d’éviter de m’éparpiller !

Les bonnes pratiques

Voici la charte de bonnes pratiques que je propose dans ma formation “Les Basiques du Web”. C’est un extrait d’une leçon entièrement dédiée à ce sujet.

• 1 objet simple et accrocheur dans l’en-tête (éviter les mots « gratuit » ou « crédit »)

• un titre court dans le corps du mail (facultatif)

• l’identité de l’entreprise : logo et coordonnées

• Un design qui respecte votre charte graphique

• 1 verbe d’appel à l’action

des liens vers les réseaux sociaux ou le site web

• un lien de désinscription

• l’affichage lisible sur toutes les tailles d’écrans

Pensez à analyser les résultats quelques jours après l’envoi. Étudier le taux d’ouverture puis le taux de clic est très intéressant et vous permet d’ajuster les prochains sujets de newsletter.

Le taux d’ouverture correspond au nombre de personnes ayant ouvert le mail par rapport au nombre de personnes à qui vous l’avez envoyé.

Le taux de clic vous l’aurez deviné, correspond à la quantité de clics !

Les outils de gestion de newsletter calculent cela pour vous, et il y a toujours des informations pour vous guider.

La législation

Emailing ou newsletter, cela est considéré comme de la prospection commerciale par la CNIL, qui a écrit un texte très clair et explicite sur le sujet. Vous y trouverez toutes les règles à connaître afin d’être conforme. 

Entre autres, il est nécessaire d’avoir le consentement de l’abonné et de proposer le moyen de se désinscrire simplement et facilement.

Attention, sur certains gestionnaires de boîte mail comme Gmail, le fait de créer un groupe d’envoi ne répond pas aux normes légales. En effet, il n’y a pas la possibilité de se désinscrire de façon simple (le fameux lien “se désinscrire” en bas de page).

Une newsletter gratuite ou payante ?

L’usage veut que la newsletter soit gratuite. La marque souhaite maintenir une relation avec un abonné.

Parfois, et bien il s’agit de l’inverse ! C’est l’abonné qui attend de recevoir des informations de la part d’une marque.

Créer une newsletter demande du temps et implique de concevoir du contenu de qualité, pour faire valoir son image certes, mais aussi transmettre une réelle valeur ajoutée au destinataire.

Certains professionnels se sont spécialisés dans un domaine et ont choisi de proposer le paiement pour accéder à leur contenu. Cela est encore peu répandu en France, mais se développe.

Il s’agit de recevoir des informations de qualité supérieure, sur un sujet qui va être détaillé, ou d’avoir un accès exclusif.

Substack est une plateforme qui permet de gérer des newsletters gratuites ou payantes.


Retenez que créer une newsletter relève d’un objectif de fidélisation, afin de fonder ou entretenir une relation.

Cet article étant dédié aux débutants, je vous conseille de commencer par vous familiariser avec un outil comme Sendinblue et de vous lancer avec une fréquence d’envoi mensuelle ou trimestrielle.

Si vous avez déjà mis cela en place dans votre activité, je vous invite à laisser un commentaire pour partager votre expérience. Cela apporte-t-il de l’intérêt ? Ou est-ce plutôt une contrainte ?


Comment bien faire une newsletter ?

D’abord faire le point sur sa liste de contacts, puis choisir un outil de gestion type Sendinblue.

Ensuite il faut développer une stratégie de communication dédiée afin d’avoir une régularité, un vivier de sujets, une image respectée et être capable de partager des informations à réelle valeur ajoutée.

Que faut-il inclure dans une newsletter ?

Commencez par un objet court et accrocheur. Ayez une identité visuelle reconnaissable, du contenu intéressant et pertinent, et au moins un appel à l’action.

Pensez à l’affichage responsive (lisible sur tous les écrans) et à insérer un lien de désinscription.

Bien entendu, veillez à ajouter l’identité et les coordonnées de la marque.

Magali
Magali
Spécialiste de la com digitale et ingénieure pédagogique, confiance et rigueur sont mes maîtres-mots. 👩🏻‍💻 À cela on ajoute la photographie nature et la plongée à mes hobbies, un équilibre vital 😊

Une remarque à partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.